Césarine : infos sur la césarienne  
Presse      Césarine vous a aidé(e) ? Aidez Césarine !Soutenez l'association      ContactContact     
Association Césarine, césarienne, AVAC
Association Césarine: échange, soutien et information autour de la naissance par césarienne.

Pourquoi une césarienne programmée ?

Voir aussi...

Un peu moins de la moitié des césariennes réalisées en France sont programmées.

Différentes raisons peuvent conduire à programmer une césarienne. Les voici, des plus fréquentes aux moins fréquentes :

Antécédent de césarienne (césarienne itérative)

La majorité des césariennes programmées aujourd'hui le sont pour "utérus cicatriciel" combiné à un autre facteur. Par exemple, si pour votre premier accouchement vous avez eu une césarienne pour non engagement du bébé, si par ailleurs votre pelvimétrie est jugée "limite" (voir ci dessous), il est probable que votre gynécologue ne voudra pas tenter la voie basse et vous proposera une césarienne itérative. Retrouvez plus d'informations concernant la césarienne itérative et les possibilités d'accouchement par voie basse.

Présentation non céphalique

Présentation en siège :

Consultez la page du site consacrée aux bébés en siège

Présentation du front, présentation en transverse :

Présentation du front : la tête de votre bébé est défléchie, c'est à dire que la tête est vers l'arrière, au lieu d'être repliée sur le thorax. Le front, et non pas le sommet de la tête du bébé, appuie sur le col ; le diamètre de la tête est plus grand et ne peut pas franchir le bassin.
Présentation transversale : le bébé est positionné "de travers", par exemple le dos contre le col de l'utérus. Dans ces cas, il ne peut s'engager correctement, la césarienne est inévitable.

Bassin "limite", macrosomie foetale

Votre gynécologue vous prescrira peut-être une pelvimétrie (radio du bassin), pour voir si "bébé peut passer". Il prescrira systématiquement cet examen si votre bébé est en siège (voir ci-dessus), et parfois, si le poids estimé de votre bébé lui paraît important par rapport à votre morphologie.

En ce qui concerne l'estimation du poids de votre bébé :

Voir aussi...

Les formules de calcul du poids estimé de votre bébé, en fonction de différents indicateurs

L'estimation du poids d'un bébé n'est pas une science exacte, il existe différentes formules de calcul en fonction de différents indicateurs. Par ailleurs, une estimation de poids à un instant T ne donne pas forcément une vision exacte de ce qui se passera dans 2 semaines, 4 semaines, voire plus. Et même une estimation réalisée le jour de l'accouchement peut se révéler inexacte.

Par ailleurs, le poids d'un bébé semble moins significatif que son périmètre crânien.

En ce qui concerne la mesure du bassin elle-même :

Voir la page bassin et pelvimétrie sur ce site.

Les points clés à retenir sont que :

Il reste toutefois certains cas pour lesquels la césarienne s'imposera : malformation congénitale du bassin, rachitisme, fracture dont la consolidation gène le passage du bébé.

Grossesse multiple

Jumeaux

Selon la position (siège ou céphalique) de chacun des jumeaux, une césarienne peut être décidée. Cependant, dans le cas de faux jumeaux, le CNGOF semble indiquer que la voie basse serait possible dans tous les cas[2] (J1 en céphalique : pas d'indication à réaliser une césarienne ; J1 en siège : pas de données permettant de conclure).

Triplés ou plus

Pour les grossesses de triplés ou plus, la césarienne est souvent programmée. Des raisons pratiques le justifient : une naissance multiple nécéssite une équipe importante (pédiatres, etc.) pour s'occuper de tous les bébés ; il peut être souhaitable de programmer une date afin d'être certain de la présence de toute l'équipe.

Pathologies nécessitant d'abréger la grossesse

Pré-éclampsie

En savoir plus...

La pré-éclampsie est également connue sous le nom de toxémie gravidique ou hypertension gravidique. Il s'agit d'une tension trop élevée, avec présence de protéines dans les urines. Elle apparaît dans environ 1 à 3% des grossesses, à des degrés de sévérité variable. Elle peut se compliquer et donner lieu à une crise d'éclampsie, ou à un HELLP Syndrome.

Dans les cas les plus graves, il est nécessaire de faire naître le bébé très rapidement. Dans d'autres cas, il sera possible d'attendre en surveillant attentivement l'état de la mère et de l'enfant. Parfois un déclenchement de l'accouchement pourra suffire, mais parfois l'urgence obligera à pratiquer une césarienne. La décision dépendra de la gravité des symptomes mais aussi de l'avancement de la grossesse[3].

Retard de croissance intra-utérin (RCIU), souffrance foetale chronique

Le foetus ne prend pas assez de poids, en général, parce que les échanges sanguins avec la mère se passent mal (problème de cordon ombilical, de placenta, etc.)
Il peut être nécessaire d'interrompre la grossesse, s'il est estimé que le bébé aura de meilleures chances à l'extérieur du ventre. En général cette décision est prise pour des foetus de faible poids, la grossesse est encore assez loin du terme, et le déclenchement ne sera pas tenté : il faudra alors pratiquer une césarienne.

Autres pathologies de la grossesse

D'autres pathologies peuvent se produire, nécessitant l'interruption de la grossesse, sous forme de déclenchement ou de césarienne : par exemple, la cholestase gravidique.

Diabète Gestationnel

En quelques mots : le diabète peut entraîner une macrosomie foetale, et dans ce cas, selon la pelvimétrie, une césarienne peut être indiquée.

On peut lire dans les recommandations du CNGOF[4] que « Il n'y a pas lieu de modifier les conduites obstétricales si le diabète est bien équilibré et en l'absence de complications. La césarienne d'emblée pour DG n'est pas justifiée (pas de bénéfice néonatal, augmentation de la morbidité maternelle) », et que « À terme, le mode d'accouchement est fonction du degré de macrosomie foetale » : la césarienne de principe n'est indiquée que si le foetus a un poids estimé à plus de 4,500 Kg.

Un diagnostic de diabète gestationnel n'implique donc pas systématiquement une césarienne.

Placenta Praevia

Voir aussi...

La directive clinique de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) Diagnostic et prise en charge du placenta praevia. [5]

Il s'agit d'un défaut de localisation du placenta, qui s'est implanté à proximité du col de l'utérus ou sur celui-ci. Le bébé ne peut alors passer par le col. Voir par exemple aly-abbara.com.

Le placenta praevia se détecte à l'échographie. Un placenta un peu bas à la première échographie a le temps de remonter, on ne doit s'inquiéter que s'il reste bas à la dernière échographie.

D'autres obstacles, tels qu'un kyste ovarien ou un fibrome, proche du col ou sur le col, peuvent empêcher le bébé de passer.

Dans ces cas-là, le gynécologue proposera une césarienne programmée en avance afin de ne pas laisser le travail se déclencher.

Risques de contamination du bébé

Lorsque la maman est infectée par certains virus, la césarienne permet de prévenir la contamination du bébé qui se produirait si le bébé passait par les voies génitales.

C'est par exemple le cas si :

Autres cas

Il existe d'autres cas où la naissance par les voies naturelles est contre-indiquée, par exemple en cas de problème présent chez la mère, tels que : maladie cardiovasculaire, accident, hémorragie, fatigue extrême, antécédent de chirurgie sur l'utérus tel que l'ablation d'un fibrome, décollement de rétine sur lequel il faut éviter les efforts de poussée, etc.

Références :
[1] CNGOF. Fiches d'information Césarienne programmée. - texte complet
CNGOF. Fiches d'information des patientes / Césarienne programmée. 2009.
[2] CNGOF RPC Césarienne, 2000 - texte complet
Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français. Recommandations pour la pratique clinique : Césarienne : conséquences et indications (2000)
[3] La prééclampsie sévère : prise en charge - texte complet
P. Merviel, A. Dumont, J.-P. Bonnardot, J.-F. Perier et al. La prééclampsie sévère : prise en charge. Un traitement conservateur est-il justifié ? J Gynecol Obstet Biol Reprod 1997; 26 : 238-249.
[4] CNGOF RPC Diabète et Grossesse, 1996 - texte complet
Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français. Recommandations pour la pratique clinique : Diabète et Grossesse (1996)
[5] PubMed 17346497 - texte complet
Oppenheimer L; Society of Obstetricians and Gynaecologists of Canada. Diagnostic et prise en charge du placenta praevia. J Obstet Gynaecol Can. 2007 Mar;29(3):261-73.
[6] PubMed 16235405
Read JS, Newell MK. Efficacy and safety of cesarean delivery for prevention of mother-to-child transmission of HIV-1. Cochrane Database Syst Rev. 2005 Oct 19;(4):CD005479.

Page mise à jour en Juillet 2011.