Césarine : infos sur la césarienne  
Presse      Césarine vous a aidé(e) ? Aidez Césarine !Soutenez l'association      ContactContact     
Association Césarine, césarienne, AVAC
Association Césarine: échange, soutien et information autour de la naissance par césarienne.

Siège et Césarienne

Vers la fin de la grossesse, le bébé va en général se positionner la tête en bas. Il peut le faire assez tôt, par exemple avant la 3eme échographie, ou bien plus tard. Dans certains cas, le bébé ne se retournera pas spontanément, et parfois, une césarienne sera préférable.

Cette page fait le point sur la présentation par le siège.

Qu'est-ce que la présentation par le siège ?

On distingue plusieurs types de présentation par le siège, notamment :
 
Le siège complet.
Le bébé est assis en tailleur.
Siège Complet (c) Association Césarine
 
Le siège décomplété mode des fesses.
Le bébé est assis sur ses fesses et ses jambes sont tendues et relevées jusqu'à son visage.
Siège décomplété  (c) Association Césarine
 
Le siège décomplété mode des pieds ou des genoux.
Les jambes du bébé sont sous ses fesses. Au moment de la dilatation du col, ce seront les pieds ou les genoux qui s'engageront en premier, parfois en entraînant le cordon : c'est la procidence du cordon, qui peut mettre en danger la vie du bébé.
Siège décomplété mode des pieds (c) Association Césarine
 
Le siège semi décomplété.
Il s'agit d'un mélange entre ces présentations : une jambe en extension vers le visage, l'autre repliée en tailleur ou sous les fesses. Là encore, le risque de procidence du cordon est plus élevé.
Siège semi-décomplété (c) Association Césarine
 

Pourquoi un bébé se positionne-t-il en siège ?

Il est difficile de dire pourquoi un bébé se positionne en siège. Dans certains cas, le bébé ne se retourne pas car un obstacle physique l'en empêche, tel qu'un cordon trop court ou un placenta placé de manière inhabituelle. Dans d'autres cas, une malformation de l'utérus rend difficile la rotation de l'enfant. Parfois, il s'agit simplement du hasard.

Est-il fréquent qu'un bébé reste en siège, à terme ?

Le chiffre de 3 à 5% de présentations en siège pour des grossesses à terme est souvent évoqué. Il est difficile d'obtenir un chiffre significatif, puisque :

Néanmoins, Audipog nous fournit les informations suivantes : parmi les mères enceintes d'un seul enfant accouchant entre 37 et 41 SA, 96% des bébés sont en position céphalique, 2% en siège décomplété, 1,3% en siège complet, le reste correspondant aux présentations transverses ou céphaliques mal fléchies : face, front, bregma.

A quelle date un bébé se retourne-t-il tête en bas ?

Si la plupart des bébés se mettent tête en bas avant 35 SA, certains témoignages font état de bébés qui se sont retournés très tardivement, jusqu'au moment de l'accouchement. Il est donc difficile de donner une date à laquelle le bébé « doit » s'être retourné ou après laquelle le bébé « ne pourra plus » se retourner.

On estime généralement que

Comment accouche-t-on d'un bébé en siège, aujourd'hui en France ?

Le recours à la césarienne se généralise

Le mode d'accouchement des bébés se présentant en siège se répartit de la manière suivante (France + Belgique, 2002) [4].

Ce qui revient à dire la chose suivante :

Quels sont les facteurs influant sur le choix du mode d'accouchement ?

Les résultats ci-dessus sont extrêmement variables d'une maternité à l'autre voire d'une région à l'autre : certains gynécologues seront partisans de la césarienne systématique (sans tenir compte des recommandations au niveau national), tandis que d'autres tenteront la voie basse dans les cas où elle est possible [6]. On peut toutefois remarquer :

L'influence du niveau de soins de la maternité:

On constate une nette différence entre les taux de césarienne des maternités de niveau 1 et les maternités de niveau 3 pour les sièges décomplétés :
 

Mode d'accouchement Maternités de niveau 1  Maternités de niveau  3
Voie basse 13,65 36,58
Césarienne pendant travail 11,74 16,66
Césarienne programmée 68,73 41,96
Césarienne avant travail en urgence 5,88 4,80
Données Audipog
Grossesses uniques, période 1999-2005, Pas d'antécédent de césarienne
Présentation = Siège décomplété, Accouchement entre 37 et 41 SA

Cette différence est encore plus marquée pour l'année 2005 seule, puisqu'on ne trouve plus que 11% d'accouchement par voie basse dans les maternités de niveau 1.

L'influence du statut juridique de la maternité :

L'étude Premoda présente un récapitulatif des caractéristiques des mères des groupes « essai de voie basse » et « césarienne programmée », incluant notamment le statut juridique de la maternité :
 

  Groupe « Voie Basse » Groupe « Césarienne programmée »
Public : 3262 accouchements 2035
soit 62%
1227
soit 38%
Privé : 4843 accouchements 491
soit 10%
4352
soit 90%

Il semble donc que le statut juridique de l'établissement influence fortement sa pratique, ce qui peut correspondre à une gestion différente du risque médico-légal.

Peut-on retourner un bébé en siège ?

Il existe différentes techniques permettant d'inciter un bébé en siège à se retourner [7].

Ces techniques ne fonctionneront pas si un obstacle physique empêche votre bébé de se retourner, par exemple un utérus mal formé ou un cordon enroulé. Aucune de ces techniques ne peut donc se prévaloir d'un taux de réussite de 100%. A l'inverse, même les techniques jugées peu efficaces donnent un taux de succès non nul, cela signifie simplement que ces retournements se seraient produits spontanément, indépendamment de la technique utilisée.

La Version par Manœuvre Externe

La version par Manœuvre Externe (VME) consiste à faire bouger le bébé en repoussant sa tête et en le faisant pivoter dans l'utérus, par des poussées effectuées sur le ventre de la mère. Ce terme unique de VME recouvre des réalités bien différentes, du bébé qu'une petite poussée suffit à replacer tête en bas, au bébé qu'il faut déplacer millimètre par millimètre.

Voir aussi...

La fiche d'information des patientes sur le sujet de la VME, éditée par le CNGOF.

External Cephalic Version [8], page en anglais avec croquis expliquant la version.

La VME se pratique habituellement vers 36/37 SA : avant cette date elle n'a pas d'intérêt, le bébé ayant encore la place de tourner et se remettre tête en haut, et après cette date la taille du bébé la rend difficile. Par ailleurs, même si le risque d'accouchement prématuré lié à la VME est faible, il vaut mieux pour un bébé naître après 37 SA.

La VME est en général une manœuvre assez lourde qui ne peut s'effectuer qu'en milieu hospitalier, puisqu'elle nécessite :

Le taux de succès varie suivant les auteurs, de 40% à 63% [9] [10] [11]. Plusieurs facteurs influencent ce taux de succès : par exemple, avoir beaucoup de liquide amniotique améliore les chances de réussite [12], de même que le fait que le bébé soit en siège complet [13]. A l'inverse, le résultat est un peu moins bon chez les primipares, ainsi que chez les mères dont le placenta est antérieur. Le taux de succès « théorique » de la version est donc difficile à estimer, car il sera meilleur pour une équipe n'effectuant que les versions « faciles » que pour une équipe proposant la version au plus grand nombre de mères. Citons toutefois [11] qui pour 382 bébés identifiés en siège, a effectué une version pour une large proportion d'entre eux (344 tentatives), pour un taux de succès de 51%.

Si la version réussit, l'accouchement ne semble pas présenter plus de complications que si le bébé avait toujours été en céphalique, notamment, le taux de césariennes n'est pas augmenté [14].

Parfois, la manœuvre ne réussit pas à faire tourner le bébé, et parfois, le bébé tourne mais montre des signes de faiblesse : il faut alors abandonner et le replacer en siège.

Le CNGOF encourage la pratique de la VME « car elle permet d'augmenter le pourcentage de fœtus en présentation céphalique au moment de l'accouchement, et de diminuer le pourcentage de césariennes (NP 1) »  [15].

Les méthodes posturales (pont indien, prière musulmane)

Différentes postures ont pour objectif de favoriser le retournement du bébé. On peut citer :

Les modalités les plus efficaces pour utiliser ces postures restent à évaluer : par exemple, à partir de combien de semaines faut-il les pratiquer, combien de fois par jour, faut-il combiner plusieurs postures ?

Les méthodes posturales ne semblent pas avoir d'effets secondaires négatifs. Là encore, il serait intéressant de les proposer, avant d'en revenir si nécessaire à la VME.

Acupuncture

Cette méthode consiste à stimuler un point à l'extérieur de l'ongle du petit orteil : le point BL67 (ou V67). Elle augmente le nombre de mouvements fœtaux [2], donc, augmente les chances que le bébé fasse le mouvement qui lui permettra de se retourner.

Suivant les études, le taux de succès varie. Deux revues des publications existantes [17] [18] concluent que l'acupuncture semble être intéressante mais que les preuves sont à ce jour insuffisantes.

Cette méthode semble inoffensive [19] [20]. De ce fait, même si l'efficacité n'est pas formellement prouvée, il pourrait être intéressant de tenter un retournement par acupuncture, puis de revenir à la VME en cas d'échec.

Ostéopathie / chiropractie

La technique de Webster a pour objectif de travailler sur la mobilité du bassin et de détendre le muscle utérin : ainsi, le bébé aura plus d'espace pour se retourner.

Les preuves manquent sur l'efficacité de cette méthode. La seule publication sur le sujet est un sondage rétrospectif [21], donnant un très fort taux de succès, mais dont la fiabilité est incertaine en particulier à cause d'un taux de réponses inférieur à 20% [22].

Haptonomie

Si vous effectuez une préparation en haptonomie, il vous sera peut-être possible d'inciter votre bébé à se placer tête en bas. Parlez-en avec la personne avec qui vous effectuez cette préparation.

Accoucher par voie basse d'un bébé en siège

La controverse autour de la sécurité : l'étude Hannah

Voir aussi...

Le CNGOF semble défendre le principe de l'accouchement par voie basse. A ce sujet, vous pouvez consulter :

A propos de l'étude Hannah : Faut-il laisser accoucher les sièges par voie basse ? ou "Comment donner un sens à des résultats significatifs ? (L. Marpeau, 2000)

Une présentation des vingt-neuvièmes Journées Nationales du CNGOF, de décembre 2005 : L'accouchement par voie basse en cas de présentation du siège à terme est-il encore une option raisonnable à proposer aux femmes ?. (F. Goffinet)"

L'étude Hannah, publiée fin 2000, semblait montrer de plus grands risques en cas de voie basse qu'en cas de césarienne [23].

Cependant, de nombreuses critiques de cette étude ont été émises [24] [25] [26], par exemple :

[24] n'hésite pas à conclure que les recommandations de l'étude Hannah « devraient être retirées ».

Malgré ces critiques, la Cochrane Review sur le sujet [27] a repris quasiment littéralement les conclusions de l'étude Hannah - M.E. Hannah faisant d'ailleurs partie des auteurs de cette revue qui n'a pas été réactualisée depuis 2003. Or, la Cochrane Database fait habituellement référence chez les professionnels.

En conséquence, la pratique de la césarienne de principe en cas de siège s'est développée, en France mais aussi au Canada et en Belgique.

Cette tendance a continué malgré les données récentes en faveur de la voie basse, telles que [28] en 2002, l'étude Premoda, réalisée en 2005 en France et en Belgique [29], ou encore plus récemment en 2008 une étude réalisée à Nice [30]. Les taux de complications néonatales y sont nettement inférieurs à ceux de l'étude Hannah [31] :

Essai VB Césa prog
Hannah (groupe pays développés) 4,4% 2,9%
Premoda 1,5% 1,3%
Audipog 2,3% 1,9%

L'étude Premoda, notamment, conclut explicitement que si les critères sont respectés, en étant entouré par des praticiens habitués à cette présentation, la voie basse est une option raisonnable.

On peut noter l'angoisse croissante des mères à ce sujet, traduite dans [32] : dans une maternité habituée à pratiquer les accouchements en siège, de plus en plus de mères refuseraient cette option.

Sous quelles conditions un accouchement par voie basse est-il possible ?

Recommandations dans le monde

En France : position du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) sur la voie d'accouchement en cas de siège (2001) [33].

Au Canada : directive clinique de la SOGC : Accouchement du siège par voie vaginale (2009) [34]

Les critères établis par le CNGOF concernant le mode d'accouchement en cas de siège en 2000 [15] sont les suivants :

Il n'y a pas de données actuelles suffisantes pour réaliser systématiquement une césarienne en cas de présentation du siège (NP 5). L'arrivée régulière de nouvelles données sur cette question actuellement très débattue peut être de nature à revoir cette affirmation.

Bien qu'il n'existe pas d'étude ayant un niveau de preuve suffisant, des critères optimaux d'acceptabilité de la voie basse ont été définis par des comités d'experts : radiopelvimétrie normale, absence de déflexion de la tête fœtale, estimation pondérale entre 2500 et 3800 grammes, siège décomplété mode des fesses, acceptation de la patiente (NP 5).

Revenons sur ces critères :

Ces critères ont pour but d'éviter les complications lors de la sortie du bébé [37] : en effet, s'il est possible d'effectuer une césarienne pour extraire un bébé en présentation céphalique dont la tête ne s'est pas engagée, ceci est beaucoup plus difficile en cas de siège avec un bébé dont le corps est déjà à moitié dehors.

Les obstétriciens ont néanmoins à leur disposition un grand nombre de manœuvres pour résoudre ces difficultés [38]. Paradoxalement, si le siège s'accompagne de certaines difficultés, d'autres sont plus faciles à résoudre puisqu'on peut saisir le bébé par les pieds ou les hanches afin de le faire pivoter.

Cependant, comme le taux de césariennes en cours de travail est plus élevé que pour d'autres présentations, il est prudent de ne tenter un accouchement par voie basse d'un bébé en siège que dans un endroit ou l'on peut pratiquer une césarienne assez rapidement. La présentation par le siège fait partie des critères d'exclusion de l'ANSL (Association nationale des Sage-femmes Libérales) dans sa charte de l'accouchement à domicile.

Nous déplorons toutefois que la pratique généralisée des césariennes pour siège conduise à une perte de compétence des obstétriciens dans ce domaine, rendant de ce fait l'option « voie basse » de moins en moins sécuritaire. En effet, une césarienne est sans doute préférable à une voie basse avec un praticien peu expérimenté dans ce type de présentation.

Un accouchement par voie basse d'un siège est-il plus difficile ?

Différents facteurs font qu'un accouchement en siège est souvent décrit comme « plus facile » par les mères :

Dans la mesure où les obstétriciens s'abstiennent d'intervenir activement avant que le bébé ne soit sorti jusqu'au nombril, vous devrez faire une grande partie des efforts expulsifs vous-même. Plus encore que pour les accouchements en céphalique, suivre une préparation à l'accouchement vous sera bénéfique.

A noter que les protocoles des maternités sont différents, certaines maternités imposent dans ce cas la pose de la péridurale, ou réalisent une épisiotomie systématique.

Le déclenchement du travail en cas de présentation du siège semble controversé.

Et si la césarienne est la seule option

Dans la mesure où un bébé peut se retourner à n'importe quel moment, il semblerait judicieux de lui laisser le plus de temps possible pour se retourner, et donc, d'éviter de programmer une césarienne trop longtemps avant terme.

Dans les cas de siège décomplété, à faible risque de procidence du cordon, il est possible d'attendre jusqu'au début du travail spontané pour pratiquer la césarienne.

Certains témoignages de mères ayant eu des césariennes pour bébé en siège font état de cicatrices un peu plus longues que la moyenne. La sortie d'un bébé en siège pouvant être un peu plus compliquée qu'en présentation céphalique, certains obstétriciens préfèrent jouer la sécurité et faire une incision un peu plus grande.

Il peut être utile de re-contrôler la position du bébé au moment de pratiquer la césarienne, quelques témoignages faisant état de bébés pour lesquels on a découvert au cours de la césarienne qu'ils s'étaient positionnés tête en bas.

Bébé en siège et antécédent de césarienne

Peut-on effectuer une version ?

Le fait d'avoir un antécédent de césarienne est souvent considéré comme une contre-indication à la VME, du fait de la crainte de provoquer une rupture utérine pendant la manœuvre.

Quelques études regroupant un faible nombre de cas se sont intéressées à ce problème [39] [40] [41], et concluent que la version est une option raisonnable en cas d'antécédent de césarienne, si on sélectionne les candidates présentant des facteurs de succès (par exemple, quantité de liquide amniotique, localisation du placenta). Le taux de succès est comparable à celui des versions pratiquées sur les mères sans antécédent de césarienne.

Les recommandations de la SOGC [42] vont dans ce sens, puisqu'elles indiquent que : « La version par manœuvres externes n'est pas contre-indiquée chez les femmes ayant déjà subi une césarienne. »

Il semble donc possible, dans certain cas, de tenter une version en restant dans des limites de sécurité acceptables.

Est-il possible d'accoucher par voie basse d'un bébé en siège après une césarienne ?

Il n'existe que peu de données sur l'accouchement en cas de présentation par siège après une césarienne.

Seule une étude portant sur un faible nombre de cas [43] s'intéresse à ce problème, et note que sur 47 femmes qui ont pu tenter une épreuve de travail, 37 ont effectivement accouché par voie basse, sans effets négatifs sur la santé des bébés ou des mères. Les auteurs concluent qu'un essai de travail est une option raisonnable pour peu que l'on sélectionne les mères.

Cependant, en pratique, la plupart des maternités françaises préfèreront effectuer une césarienne.

Quelques images

Naissance par césarienne d'un bébé en siège

Ces photographies illustrent une césarienne pratiquée pour un bébé se présentant par le siège :
 

1/ Le chirurgien effectue l'incision de césarienne habituelle

 

Césarienne - 1 : incision (c) 
Césarine

2/ Les fesses sont au niveau de l'incision : Le chirurgien passe les doigts sous les hanches de bébé pour dégager les fesses

3/ Puis il sort les jambes

Césarienne - 2 : d
égager les fesses (c) Césarine Césarienne - 3 : 
sortir les jambes (c) Césarine

4/ Il sort ensuite la première épaule

5/ puis la seconde

Césarienne - 4 : 
une épaule (c) Césarine Césarienne - 5 : 
puis l'autre (c) Césarine

6/ Il effectue une rotation pour la sortie de la tête

7/ … le bébé est né

Césarienne - 6 : 
sortie de la tête (c) Césarine Césarienne - 7 : 
bébé est né (c) Césarine

Naissance par voie basse d'un bébé en siège

Le site BirthDiaries regroupe de nombreuses photos d'accouchement ; notamment http://www.birthdiaries.com/diary/birth037/ et http://www.birthdiaries.com/diary/ext014/ sont des photos de bébés en siège. Attention, ces photos peuvent choquer car elles sont très explicites.

Références :
[1] PubMed 15924530
Cardini F, Lombardo P, Regalia AL, Regaldo G, Zanini A, Negri MG, Panepuccia L, Todros T. A randomised controlled trial of moxibustion for breech presentation. BJOG. 2005 Jun;112(6):743-7.
[2] PubMed 9820259
Cardini F, Weixin H. Moxibustion for correction of breech presentation: a randomized controlled trial. JAMA. 1998 Nov 11;280(18):1580-4
[3] PubMed 15280133
Neri I, Airola G, Contu G, Allais G, Facchinetti F, Benedetto C. Acupuncture plus moxibustion to resolve breech presentation: a randomized controlled study. J Matern Fetal Neonatal Med. 2004 Apr;15(4):247-52.
[4] PubMed 14968017 - texte complet
M. Carayol, S. Alexander, F. Goffinet. Mode d'accouchement des femmes avec une présentation du siège à terme dans l'étude PREMODA (PREsentation et MODe d'Accouchement). J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2004 Feb;33(1 Suppl):S37-44.
[5] Le Réseau Sentinelle AUDIPOG
  http://www.audipog.net/
[6] PubMed 17712647
Carayol M, Zeitlin J, Roman H, Le Ray C, Breart G, Goffinet F; Premoda Study Group. Non-clinical determinants of planned cesarean delivery in cases of term breech presentation in France. Acta Obstet Gynecol Scand. 2007;86(9):1071-8.
[7] PubMed 15052174 - texte complet
G. Boog. Les méthodes alternatives à la version par manoeuvre externe en cas de présentation du siège. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2004 Avr;33(2):94-98.
[8] PubMed 9750541 - texte complet
Coco, AS and Silverman, SD. External Cephalic Version. Am Fam Physician. 1998 Sep 1;58(3):731-8, 742-4.
[9] PubMed 14676741
Lojacono A, Donarini G, Valcamonico A, Soregaroli M, Frusca T. [External cephalic version for breech presentation at term: an effective procedure to reduce the caesarean section rate]. Minerva Ginecol. 2003 Dec;55(6):519-24.
[10] PubMed 15170425 - texte complet
T. Le Bret, G. Grangé, F. Goffinet, D. Cabrol. Version par manoeuvre externe. Expérience à la maternité Port-Royal à partir de 237 versions. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2004 Jun;33(4):297-303.
[11] PubMed 7778653
Laros RK Jr, Flanagan TA, Kilpatrick SJ. Management of term breech presentation: a protocol of external cephalic version and selective trial of labor. Am J Obstet Gynecol. 1995 Jun;172(6):1916-23.; discussion 1923-5.
[12] PubMed 14526307
Boucher M, Bujold E, Marquette GP, Vézina Y. The relationship between amniotic fluid index and successful external cephalic version : A 14-year experience. Am J Obstet Gynecol 2003;189(3) :751-754.
[13] PubMed 19115237
Kok M, Cnossen J, Gravendeel L, Van Der Post JA, Mol BW. Ultrasound factors to predict the outcome of external cephalic version: a meta-analysis. Ultrasound Obstet Gynecol. 2009 Jan;33(1):76-84.
[14] PubMed 19129796
J Perinatol. 2009 Jan 8. Cesarean risk after successful external cephalic version: a matched, retrospective analysis. Clock C, Kurtzman J, White J, Chung JH.
[15] CNGOF RPC Césarienne, 2000 - texte complet
Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français. Recommandations pour la pratique clinique : Césarienne : conséquences et indications (2000)
[16] J Gynecol Obstet Biol Reprod 114404 - texte complet
G. Boog. La méthode du pont passif facilite la version spontanée du siège. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2002 Avr;31(2):203-203.
[17] PubMed 15846688 - texte complet
Coyle ME, Smith CA, Peat B. Cephalic version by moxibustion for breech presentation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 2. Art. No.: CD003928.
[18] PubMed 11926602 - texte complet
Ayman Ewies, Karl Olah. Moxibustion in Breech Version - A Descriptive Review. ACUPUNCTURE IN MEDICINE 2002;20(1):26-29.
[19] PubMed 12009390
Neri I, Fazzio M, Menghini S, Volpe A, Facchinetti F. J Soc Gynecol Investig. 2002 May-Jun;9(3):158-62. Non-stress test changes during acupuncture plus moxibustion on BL67 point in breech presentation.
[20] PubMed 17265548
Neri I, De Pace V, Venturini P, Facchinetti F. Effects of three different stimulations (acupuncture, moxibustion, acupuncture plus moxibustion) of BL.67 acupoint at small toe on fetal behavior of breech presentation. Am J Chin Med. 2007;35(1):27-33.
[21] PubMed 12183701
Richard Pistolese,DC . The Webster technique: A chiropractic technique with obstetric implications. J Manipulative Physiol Ther. 2002 Jul-Aug;25(6):E1-9.
[22] The Second Sight, 2007 - texte complet
The Webster Technique. 2007.
[23] PubMed 15383108
Su M, Hannah WJ, Willan A, Ross S, Hannah ME; Term Breech Trial collaborative group. Planned caesarean section decreases the risk of adverse perinatal outcome due to both labour and delivery complications in the Term Breech Trial. BJOG. 2004 Oct;111(10):1065-74.
[24] PubMed 16389006
Glezerman M. Five years to the term breech trial: the rise and fall of a randomized controlled trial. Am J Obstet Gynecol. 2006 Jan;194(1):20-5.
[25] Goer, Henci - texte complet
Goer, Henci. When Research is Flawed: Planned Vaginal Birth versus Elective Cesarean for Breech Presentation. Lamaze.
[26] Banks, Maggie - texte complet
Banks, Maggie. Commentary on the Term Breech Trial
[27] PubMed 12917886 - texte complet
Hofmeyr GJ, Hannah ME. Planned caesarean section for term breech delivery. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 2. Art. No.: CD000166. DOI: 10.1002/14651858.CD000166.
[28] PubMed 12016405 - texte complet
Vendittelli F, Rivière O, Pons JC, Mamelle N; Obstétriciens du Réseau Sentinelle AUDIPOG. La présentation du siège à terme : évolution des pratiques en France et analyse des résultats néonatals en fonction des pratiques obstétricales, à partir du Réseau Sentinelle AUDIPOG J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2002 May;31(3):261-72.
[29] PubMed 16580289
Goffinet F, Carayol M, Foidart JM, Alexander S, Uzan S, Subtil D, Bréart G; PREMODA Study Group. Is planned vaginal delivery for breech presentation at term still an option? Results of an observational prospective survey in France and Belgium. Am J Obstet Gynecol. 2006 Apr;194(4):1002-11.
[30] PubMed 18023999 - texte complet
J. Delotte , C. Trastour, A. Bafghi, I. Boucoiran, L. D'Angelo, A. Bongain. Influence de la voie d'accouchement dans la présentation du siège à terme sur le score d'Apgar et les transferts en néonatologie : Résultats de la prise en charge de 568 grossesses singleton dans une maternité française de niveau III J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2008 Avril. 37(9) ; 149-153.
[31] AUDIPOG 2008 - siège - texte complet
Vendittelli F et les obstétriciens Réseau AUDIPOG, Audipog : la présentation du siège à terme
[32] PubMed 17707672 - texte complet
E. Lagrange, M. Ab der Halden, S. Ughetto, C. Boda et al. Accouchement du siège par voie vaginale: évolution de l'acceptabilité par les obstétriciens et les patientes. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2007 Sept; 35(9); 757-763.
[33] CNGOF - Siège - texte complet
Voie d'accouchement en cas de présentation du siège : la position du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français
[34] PubMed 19824190 - texte complet
Kotaska A, Menticoglou S, Gagnon R, Farine D et al. SOGC clinical practice guideline: Vaginal delivery of breech presentation: no. 226, June 2009. Int J Gynaecol Obstet. 2009 Nov;107(2):169-76.
[35] PubMed 17188014 - texte complet
P. Rozenberg . Quelle place pour la radiopelvimétrie au XXIe siècle ?. Gynecol Obstet Fertil. 2007 Jan ;35 (1):6-12.
[36] PubMed 16319769 - texte complet
Broche DE, Riethmuller D, Vidal C, Sautière JL, Schaal JP, Maillet R. Pronostic obstétrical et néonatal d'une présentation podalique de mauvaise réputation : le siège complet. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2005 Dec;34(8):781-8.
[37] PubMed 12407330 - texte complet
Vendittelli F, Roche S, Pons JC, Mamelle N; Obstétriciens du Réseau sentinelle AUDIPOG. La présentation du siège à terme : enquête sur les pratiques obstétricales en France et recherche d'une homogénéité d'attitudes associées à un moindre risque néonatal. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2002 Oct;31(6):577-88.
[38] XIVe JTA 1999 - texte complet
Accouchement en présentation du siège. Plaidoyer pour la voie basse. Maillet R., Schaal JP, Riethmuller D XIVe JTA Journées de techniques avancées en gynécologie obstétrique pma et pédiatrie. Janvier 1999
[39] PubMed 1872341
Flamm BL, Fried MW, Lonky NM, Giles WS. External cephalic version after previous cesarean section. Am J Obstet Gynecol. 1991 Aug;165(2):370-2.
[40] PubMed 9846717
de Meeus JB, Ellia F, Magnin G. External cephalic version after previous cesarean section: a series of 38 cases. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 1998 Oct;81(1):65-8.
[41] PubMed 19019528
Sela HY, Fiegenberg T, Ben-Meir A, Elchalal U, Ezra Y. Safety and efficacy of external cephalic version for women with a previous cesarean delivery. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 2008 Nov 17.
[42] PubMed 16001462 - texte complet
Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC). Directive clinique sur l'accouchement vaginal chez les patients ayant déjà subi une césarienne. N. 155, Février 2005.
[43] PubMed 2750812
Ophir E, Oettinger M, Yagoda A, Markovits Y, Rojansky N, Shapiro H. Breech presentation after cesarean section: always a section? Am J Obstet Gynecol. 1989 Jul;161(1):25-8.

Page mise à jour en Juillet 2012.
Nous remercions les Dr L. Marpeau, M. Odent et M. Ploquin pour leur remarques lors de l'élaboration de cette page.